Stuart PATTERSON

Né à Perth en Ecosse, Stuart Patterson a étudié à Glasgow, Florence et Paris. Entre 1994 et 1998, il fut membre de la troupe du Teatro Verdi di Pisa en Italie où il a chanté surtout Mozart, Monteverdi et Rossini – Don Giovanni, Così fan tutte, Le Nozze di Figaro, Il ritorno d’Ulisse in patria, La Cenerentola, L’Incoronazione di Poppea…

Depuis lors, il est l’invité de maisons d’opéra en France et à l’étranger dans une très grande diversité de rôles de caractère. Il a chanté plus de 130 rôles dont : au Grand Théâtre de Genève, Susannah de Carlisle Floyd, La Chauve Souris de Strauss,A Midsummer Night’s Dream de Britten, Andrea Chénier de Giordano; à Torino The Rake’s Progress de Stravinsky, Die Teufel von Loudun de Penderecki et Kiss me Kate de Cole Porter; à l’Opéra Comique de Paris Il Signor Bruschino, l’Occasione fa il ladro et La scala di seta de Rossini, La Didone de Cavalli et Le Pauvre Matelot de Milhaud; à l’Opéra de Lyon, Manon Lescaut de Puccini, Le Nez de Shostakovitch et A Midsummer Night’s Dream. Par ailleurs, il a chanté Mireille de Gounod, La Belle Hélène d’Offenbach, The Long Christmas Dinner de Hindemith, Lo Speziale de Haydn, Renard de Stravinsky, Zaïde de Mozart, Acis and Galatea de Haendel, The Lighthouse de Peter Maxwell-Davies, le rôle-titre dans l’Orfeo de Monteverdi, Madame Butterfly et en 2015, le rôle de Herodes dans Salome de R. Strauss, à Taiwan. Il a aussi tenu les rôles de Remendado dans Carmen au Royal Opera House Covent Garden, aux côtés de Roberto Alagna et Anna-Catarina Antonacci, ainsi que celui de Schmidt dans Werther de Massenet, aux côtés de Sophie Koch et Rolando Villazon. Il s’est vu offrir son premier rôle wagnérien, celui du Pilote dans Le Vaisseau Fantôme, en 2004 à l’Opéra de Besançon. En suite, en 2005, Mexico l’a engagé pour chanter Mime dans Siegfried au Palacio de Bellas Artes de Mexico City. Il a repris ce même rôle à l’Opéra de Lübeck en 2009, 2010 et 2011. Cette production du « Ring », signée Anthony Pilavachi, est disponible sur DVD. Depuis une quinzaine d’années, il entretient une amitié avec l’Opéra de Lausanne où il a chanté dans Gianni Schicchi, Le Nozze di Figaro, Il Signor Bruschino, Le Nez, Falstaff, La Flûte Enchantée, L’Enfant et les Sortilèges, La Bohème, Les Mamelles de Tirésias, Die Lustigen Weiber von Windsor, La Grande Duchesse de Gérolstein et La Vie Parisienne

Stuart Patterson a aussi signé quelques mises en scène dont L’Ivrogne Corrigé de Gluck, Bastien und Bastienne de Mozart, Les Bavards d’Offenbach et, l’an passé, Noye’s Fludde, opéra pour enfant de Benjamin Britten, avec l’Orchestre de Chambre de Genève. Aussi en 2017, avec la pianiste Nina Uhari il a chanté un récital de mélodies de Schubert et de Britten à la Schubertiade de Neuchâtel (Suisse), au British Institute de Florence (Italie) et au Festival Offenbach d’Etretat (France).

Récemment, il a chanté Falstaff (Bardolfo) au Teatro Olimpico di Vicenza (Italie) avec le chef hongrois Ivàn Fisher et le Budapest Festival Orchestra et actuellement, il prépare Carmen (Remendado) pour la Royal Opera House, Covent Garden. En 2020, il est changé de faire la mise en scène de Brundibar de Kràsa, avec l’Orchestre de Chambre de Genève.

Stuart Patterson est professeur de chant à la HEM de Genève-Neuchâtel depuis 2012. Il est également directeur artistique du Festival Lyrique de Montperreux qu’il a crée en 2009.