Sophie Negoïta

La jeune soprano Sophie Negoïta naît dans une famille de musiciens et commence très vite son apprentissage musical avec la flute à bec, le piano et le chant. Membre de la Maîtrise du Conservatoire de Lausanne, elle aborde le répertoire d’enfant soliste et se produit au Grand Théâtre de Genève ainsi qu’à l’Opéra de Lausanne. Tout au long de sa formation, Sophie a bénéficié des précieux conseils de Danielle Borst et Stuart Patterson. En 2018, elle a obtenu son BA à la HEM de Lausanne, dans la classe de Brigitte Balleys. Actuellement, elle poursuit ses études au Mozarteum de Salzburg dans la classe de Barbara Bonney.

Sophie tient les parties solistes de plusieurs oeuvres telles que La Passion selon St-Jean (Bach) et la Missa in Angustiis (Haydn) sous la baguette de Philippe Huttenlocher, Miserere (Allegri), Lamento della Ninfa (Monteverdi) ou les Bachianas Brasileiras (Villa-Lobos). Elle chante aussi en concert des extraits d’opéras tels que Les Contes d’Hoffmann (Offenbach), Linda di Chamonix (Donizetti), Venus and Adonis (Blow), Dido and Aeneas, King Arthur, et TheIndian Queen (Purcell).

Elle a travaillé avec plusieurs chefs et metteurs en scène de renom tels que Theodor Guschlbauer, Gabriele Ferro, Henri Farge, Omar Porras, Jérome Savary, Patrice Caurier et Mosche Leiser.

A l’étranger, elle chante La Courte Paille (Poulenc) au Foyer de l’Opéra Royal de Bruxelles et est invitée trois années consécutives à Orviento en Italie pour chanter divers programmes dont le célèbre Exultate Jubilate (Mozart), au Festival of Strings.

Au Festival d’Avignon, Sophie a chanté dans deux pièces de théâtre trois année de suite, alternant son rôle de Barbara Gerl dans Mozart et Salieri avec le rôle titre dans Farinelli et le roi fou. Récemment, elle a incarné le rôle de Solveig (dans Peer Gynt) au Théâtre du Jorat.