Stuart Patterson a déjà collaboré par trois fois en tant que metteur en scène avec l’Orchestre de Chambre de Genève. Bientôt, il récidive avec un opéra pour enfants “Brundibar”, donné plus de 50 fois par les enfants internés au camp de concentration à Theresienstadt entre 1942-44. Voici ses notes du programme pour les représentations qui auront lieu à Genève en mars 2020 : Cette année 2020, nous avons pu assister à des cérémonies émouvantes marquant la 75ème anniversaire de la libération d’Auschwitz. Cependant, parallèlement, on entend de façon quasi journalière des appels à la vigilance face à des signes d’une remontée de l’extrême droite dans le monde. Combien il est important, donc, de ne pas laisser tomber dans l’oubli des œuvres comme Brundibar et L’Empereur von Atlantis, car ces ouvrages théâtraux sont aussi des témoignages puissants de l’histoire : grandeur de l’esprit humain, beauté de la solidarité et de la simple bonté envers autrui, emportant une victoire sur les forces des ténèbres et les forces politiques malignes. C’est en unissant ses forces, en mettant à l'oeuvre son intelligence et son coeur (symbolisés dans les personnages du chien, du chat et de l'oiseau) que l’on tient tête à la tyrannie.