Mot du directeur artistique

 

 

Si en 2018, les célébrations des 10 ans du Festival furent grandioses, l’année 2019 verra un nouveau départ, le début d’un nouveau cycle. Car en matière de culture, il ne faut jamais se reposer sur ses lauriers. Je n’oublierai jamais un conseil de mon ancien professeur de chant : pour le public, on n’est jamais mieux que sa dernière prestation. Ainsi, ensemble avec l’équipe des bénévoles, nous chercherons à faire aussi bien – sinon pas mieux – qu’en 2018 !

Parmi les artistes invités, il y aura un mélange de visages qui nous sont familiers et nouveaux. Je serai heureux et fier de leur souhaiter à tous la bienvenue dans notre Festival. Une opérette hilarante de Jacques Offenbach, un concert choral de musique sacrée (dont le Requiem de Mozart), un concert Grands Interprètes et Jeunes Artistes, le fameux récital de nos stagiaires, et un concert « gala » avec un chanteur célèbre pour clôturer : c’est une formule équilibrée, qui fait plaisir au public, qui donne la chance à beaucoup de jeunes talents et qui garantit la grande qualité (toujours ce mot !) dont on s’est habitué à Montperreux. Ce sera donc la formule de notre 11ème édition.

Chaque année, comme vous le savez, nous nous efforçons de faire du Festival un tremplin pour des jeunes – de jeunes artistes, bien sûr (pas moins que 10 en 2019 !) – mais aussi webmaster, éclairagistes, photographe… Cette année, nous poussons plus loin cet engagement avec la mise en place d’un partenariat avec l’Institut Universitaire de Technologie de Besançon. Un « projet tutoré » a été mis en place pour que 7 jeunes étudiants, en étroite collaboration avec leur professeur et l’un de nos bénévoles, prennent en main la communication du Festival. Ainsi, le rayonnement de Montperreux et son Festival Lyrique risque d’être encore plus importante qu’avant !

Merci à nos fidèles partenaires et sponsors, aux Amis du Festival, aux bénévoles et surtout à vous, cher public, pour votre présence fidèle ! Je vous souhaite à toutes et et à tous un excellent festival 2019.

Stuart PATTERSON, directeur artistique.