Stuart_Patterson_Edito

Stuart Patterson

Le mot du directeur artistique, 2017

« A rolling stone gathers no moss » va le dicton: « pierre qui roule n’amasse pas mousse ». Ainsi en va-t-il pour le Festival Lyrique de Montperreux: le mot clé, à chaque nouvelle édition, est innover!

Cette année, les innovations sont multiples, à commencer par la visite d’une chorale à l’Eglise Sainte Madeleine, et non la moindre: Pro Arte de Lausanne dirigé par Pascal Mayer, qui donnera La Petite Messe Solennelle, oratorio de Rossini. L’accompagnement au piano sera assuré par la formidable pianiste finlandaise Nina Uhari et Pierre-Yves Têtu assurera à l’accordéon la partie généralement donnée à l’harmonium. En effet, l’accordéon (instrument si cher à mon coeur!) fera sa ré-apparition à Montperreux plus d’une fois cette année…. Notre Festival existe aussi pour aider à insérer de jeunes solistes dans le monde musical. C’est ainsi que trois des solistes de ce concert sont des stagiaires d’années précédentes, ce qui me plait tout particulièrement.

 

Mais la plus grande innovation en 2017 sera un remaniement du stage que l’on propose: Le stage de chant se fera comme toujours durant une semaine, mais, en parallèle avec une master-class. En effet, Dame Felicity Lott, si éprise de notre festival après sa visite d’il y a deux ans, revient pour enseigner son vaste savoir-faire dans un répertoire qu’elle connait si bien: Francis Poulenc. Cela promet d’être une semaine franchement exceptionnelle pour nos édudiants en chant lyrique. Des intervenants de très haut niveau, une thématique précise, un coût raisonnable, une bourse d’étude pour un ou deux des stagiaires, d’excellentes conditions de travail pour les professeurs comme pour les chanteurs: la politique que nous poursuivons depuis toujours dans le domaine du perfectionnement de jeunes chanteurs prend tout son sens.

Si l’année dernière La Belle de Cadix a mis le sourire à toutes les lèvres, cette année l’Île de Tulipatan de Jacques Offenbach n’en fera pas moins, car la mise en scène désopilante est l’oeuvre d’un vrai maître du genre, Yves Coudray, dont le spectacle fut tant acclamé au Festival d’Etretat.

Florence Boissolle, chérie du Festival, nous offre une soirée « Florence and friends » où l’on pourra apprécier un ténor exquis, sensible, rayonnant, Alban Dufourt, (lui aussi ancien stagiaire!) et le jeune prodige français de l’accordéon, dont tout le monde parle, Pierre Cussac. Trois talents français totalement exceptionnels en une seule soirée. Ce concert n’est à manquer sous aucun prétexte!

Mais ce n’est pas fini ! La quête d’excellence à Montperreux se poursuivra avec le récital donné par le basse-baryton français de renommée internationale, Laurent Naouri, accompagné par Nicolas Fehrenbach.

Tant de talents d’exception et tant d’émotions en l’espace de dix jours sur notre pas de porte au petit village de Montperreux, en toute simplicité, est remarquable!

Le Festival Lyrique de Montperreux est déjà, depuis quelques années, un évènement culturel d’envergure pour la Région. Je tiens aussi à ce qu’il fasse appel à des intervenants de la Région pour son fonctionnement. Ainsi, le club de Photo de Pontarlier s’occupe des photographies, notre nouveau webmaster vient de Frasne et notre nouvel éclairagiste et aussi pontissalien. Nos fidèles sponsors et partenaires locaux, ainsi que les Amis du Festival, forment toujours l’indispensable colonne vertébrale de notre financement. Et notre équipe de bénévoles locaux, grâce auxquels le festival existe toujours, est grandissante… C’est bel et bien un festival pour la Région et par la Région.

Le principe du rolling stone se fait sentir encore et encore à Montperreux. Tiens, cela me donne une idée pour notre 10ème édition en 2018… pourquoi pas les Rolling Stones!?

Stuart PATTERSON